Culture

J’ai retrouvé la créatrice de « Gueules de Parisiens »

29 janvier 2015
gueules-de-parisiens

Aujourd’hui, je me rends rue Amelot au Paperboy pour rencontrer Stéphanie, photographe de rue, auteure de Gueules de Parisiens. Découvrons son portrait.

Ce petit salon de thé semble super sympa ! Je l’attends à une table. J’entends le serveur accueillir une cliente qui venait tout juste de passer le pas de la porte : « Vous attendez quelqu’un ? Votre amie doit être assise juste là. » Je me retourne et c’est avec surprise que je tombe sur une jeune fille au cheveux longs et bouclés, vêtue d’une longue jupe rose fluo et d’une veste verte et bleu personnalisée de petits nœuds rose sur le devant. Elle m’accoste avec un grand sourire, « Elle est l’air géniale ! » me suis-je dit. On s’installe autour d’un americano pour elle et d’un thé russe pour moi.

Etudiante en commerce, passionnée d’art.

Stéphanie a 23 ans et a toujours adoré Paris. Issue d’une famille de golfeurs et proche de la nature, elle se sent comme le petit canard de sa famille. Ce qu’elle préfère à Paris, c’est la culture, l’art. Elle est passionnée d’art, en particulier la photo, mais aussi la musique, la mode. Elle est en école de commerce et s’envole pour l’Australie dans quelques mois pour son dernier semestre. Plutôt contradictoire car elle déteste « les trucs de business » et voudrait travailler dans l’éducation. Elle aimerait conseiller les jeunes et les aider à s’orienter correctement vers leur avenir. Elle fait partie d’une association pour favoriser la réinsertion des jeunes, les aider à trouver leur voie. Elle préfère parler avec les gens qui lui racontent leur vie. « J’suis un peu timide pour parler de moi-même », me confie-t-elle.

Sa passion pour la photographie.

En première année d’école de commerce, elle a fait un échange avec les Etats-Unis pendant un an. Elle s’était dégoté un nouvel appareil photo et en avait profité pour prendre des cours de photo en plus.  « J’ai adoré les cours, la prof était géniale et on faisait plus un focus sur : Comment trouver son style photographique ? C’était super intéressant. J’habitais à Philadelphie, mais je passais ma vie à New-York. Je parlais avec les gens, ils étaient cool ! ». Quand son année fut terminée, elle est rentrée à Paris. Elle m’a confié avoir « un peu plus peur des parisiens, car ici les gens sont plus méfiants. »

Gueules de Parisiens.

Stéphanie a été stagiaire commerciale chez My little Paris. Elle me raconte : « Ma chef voulait faire un blog sur les gens de Paris alors je lui ai apporté mon livre de photos des gens et elle a vraiment adoré. Et j’ai lancé « Gueules de Parisiens » en partenariat avec elle. ». Le but de son site est de croiser une personnalité originale, c’est l’authenticité qui compte ! Le plus souvent elle ne s’attends pas à tomber sur une « Gueule de Parisien », elle ne les cherche pas vraiment finalement. Quand elle en croise une et qu’elle a un rendez-vous, elle se dit « Tant pis, je serais en retard mais je dois prendre cette photo ! ». Je lui demande pourquoi elle fait ça, dans quel but ? Elle me répond simplement qu’elle pense réellement ajouter « un petit truc » à la journée d’une personne, « un truc » qui ne leur arriverait pas tous les jours. Et puis « À partir du moment où les gens voient que tu es intéressée par eux, ils te racontent leur vie. ». Il y a la photo, mais aussi l’échange et l’histoire qu’elle ajoute à la photo. « Avant je ne pensais pas que je savais écrire. Mon kiff, c’est de partager cette petite histoire derrière la photo, c’est ce qui ajoute de la magie. »

– À Paris, on dit que tout le monde fait la gueule, ça ne te pose pas de problème ?

« Moi j’ai une théorie, c’est à cause des trottoirs. Ils sont trop petits, alors les gens se bousculent et ça les énerve et du coup ils font la gueule. Sinon ils sont sympas, surtout une fois qu’on casse le bouclier. »

– Et les gants de boxe qui dépassent de ton sac ?

« J’adore la boxe française ! Avec les gants, ça déclenche la conversation. Je les ai presque toujours sur moi, comme mon petit Sony. »

– Tu as des retours des « Gueules de Parisiens » ou des fans ?

« Les gens sont nombreux à m’envoyer des messages, parfois certains retrouvent leurs amis, leur voisin et c’est assez drôle. Parfois ce sont des messages qui vont droit au cœur, par exemple un qui m’a marqué : « Je ne suis pas sensible à l’art et la photo, mais ton travail est super, ton travail redonne foi en l’humanité, ça fait pétiller Paris ! ». C’est le meilleur message qu’on a pu m’envoyer ! Quand je suis partie en Australie l’année dernière – Oui parce que j’y vais souvent – je me suis rendue compte que j’aimais vraiment « Gueules de Parisiens ». J’ai même rencontré une française à Sydney, et je lui avais dis que je devais me retirer un moment pour aller poster une photo sur mon blog à cause du décalage horaire, et sa réaction a été : « Oh mais c’est toi Gueule de Parisien, mais c’est génial, j’adore ! ». C’est sur que je ne laisserai pas tomber mes Gueules de Parisiens de si tôt ! »

Stéphanie est surprenante, originale, et vraiment adorable !

Pour la rencontrer, elle expose ses « Gueules de Parisiens » en Australie, à l’Alliance Française de Sydney. Si vous voulez la retrouver plus près de chez vous, rendez-vous au Batofar le 18 mars pour un apéro-boat de 19h à 2h. Sinon, sillonnez les rues parisiennes, avec de la chance vous tomberez peut-être sur elle.

Nb : Sa Gueule de Parisienne à elle, est mêlée à toutes les autres Gueules de Parisiens sur son site.

Rendez-vous sur Hellocoton !

    Leave a Reply

    Instagram Slider

    • Mon body prfr en dentelle Je vous souhaite un bonhellip
    • Les meilleurs produits makeup pour un look naturel rmsbeauty esthellip
    • Happy Sunday Je profite des dernires journes dt indien pourhellip
    • Cause Scout is an awesome girl will become a stronghellip
    • My favorite bodysuit Le ciel est si bleu aujourdhui Jaimehellip
    • Tea  cookies time  Je vous ai concoct unehellip
    • Its a kind of magic La petite touche de magiehellip
    • Some irish feelings around Avezvous jeter un oeil  lahellip
    • Hello world Une photo vole durant un shooting Je croishellip